Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 19:58
Amateur des formats longue durée, le quatuor italien Port Royal continue d’imprimer un joli point de convergence et d’équilibre entre les courants mitoyens que sont le post-rock, l’électronica, l’ambient et le shoegaze. Aux constructions étirées et évolutives du premier (avec son lot de guitares sous haute résonance), il adjoint les rythmiques parsemées de glitchs, les mélodies oniriques et miroitantes du second, les nappes veloutées, profondes et parfois grésillantes du troisième, et parfait le tout en y injectant les vapeurs électrisées du dernier. Et puis parfois, on entend au loin un piano maladif, des voix discourant, forcément au profit de cette bonne vielle nostalgie. Dit comme ça, l’exercice pourrait sentir le rabâché, à ceci près qu’en la matière, Port Royal tient plutôt le haut du panier.
Depuis l’époque Flares, le quatuor a pris un surcroît d’assurance et de dynamisme, se focalisant davantage sur les rythmiques, lesquelles se font parfois appuyées et soutenues (Deca-dance, Internet love, Leitmotiv/Glasnost) au point d’inviter à d’hypothétiques pas de danse, ralentis et rêveurs, cela va sans dire.
De ce constat découle la question : pourquoi faudrait-il avoir peur de danser ?
(8.5)                       
Sébastien Radiguet 
 
Resonant / La baleine
Date de sortie : juillet 2007
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents