Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 21:21
En marge de sa formation A weather, Aaron Gerber s’est consacré à Six twilights, projet à la fois personnel, minutieux et ambitieux (en témoigne l’aspect visuel adjoint à la musique) conviant indubitablement à la dérive des sens.
Sur la plupart des titres, la composante ambient est prépondérante : sources acoustiques (guitare, piano et accordéon pour l’essentiel), digitales et vocales ont été segmentées, altérées puis profondément remaniées pour figurer un voile brumeux aux textures mouvantes, dans lequel l’abandon est inéluctable. Seules des voix mixtes, parfois restées intactes, susurrant et se confiant, nous donnent l’illusion de tenir là un fil conducteur. Mais un fil si ténu que toute tentative consistant à vouloir s’y agripper semble définitivement vaine. A de rares et courtes occasions, Aaron se défait de ce voile pour se mettre à nu, et livrer des chansons de facture plus traditionnelle et touchantes, comme sur Tonight i’m leeting you drive, ou plus encore sur I can’t even begin to tell you et la version acoustique de Still talk, où seul flanqué de sa guitare, Aaron évoque les moments les plus intimes de Loyola ou Connor Oberst.
Accompagnées d’images, les divagations ne font que s’amplifier : le DVD, dont une bonne partie des titres ne figure pas sur la version CD, nous plonge 70 minutes durant dans un univers aux visions floutées, aux espaces temps dilatés au point d’en devenir presque figés. Une expérience audio-visuelle vaporeuse et noyée de nostalgie, qui vient nous conforter dans l’idée qu’Aaron Gerber est assurément un individu réfutant l’urgence comme mode de vie.
(8.0)
Sébastien Radiguet
 
Own records / Differ-ant
CD+DVD - Sortie : 29 juin 2007
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents