Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 23:14
Pour La double absence, second album de Thilges pour le compte de Staubgold, le combo d’électroniciens autrichiens s’en est allé chercher hors de ses frontières des musiciens baignant dans une autre culture musicale que la leur.
Ainsi en conviant le joueur de Oud Asim Al-Chalabi, qui jouit d’une grande réputation dans ses contrées, ainsi que la chanteuse iranienne Zohreh Jooya, Thilges propose un hybride intéressant et cohérent entre musique orientales traditionnelles et électronique typiquement germanique, où lignes synthétiques croisent programmations rythmiques, glitchs et autres débris digitaux. Un peu à la manière de Chronomad (Alien transistor), mais dans un registre ici davantage porté sur la mélodie, la sensualité orientale (non dénuée d’une certaine forme de mélancolie), soutenue par une trompette et quelques percus, s’acoquine bien avec les machines. Si la fusion s’avère réussie et convaincante sur les titres instrumentaux, l’apport vocal tend à lui donner un aspect world-music déjà moins avenant. Mais les pistes ici proposées ont ce quelque chose d’inédit qui rend le décloisonnement tout à fait louable.
(7.5)
Sébastien Radiguet
 
Staubgold / La Baleine - 27 avril 2007
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents