Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 23:12
Andrew Pekler est plutôt du genre à se positionner là où on ne l’attend pas. Deux albums chez Scape, puis un chez Staubgold, et le voilà qui déboule chez Kranky avec un album véritablement surprenant et passionnant.
Cue consiste en une succession de savants jeux de boucles et engrenages, faisant se superposer avec précision et délicatesse samples souffleteux et magnétiques, doux larsens, discrètes percussions, séquences mélodiques puisant dans des sources électroniques intemporelles, et une palette instrumentale sous traitement digital (boîtes à musique, glockenspiel, guitare, orgue antiques et spectraux).
Si le début d’album peut apparaître un rien froid et mécanique, très vite l’atmosphère se réchauffe, incorporant quelques samples cinématographiques, nous conviant alors dans un épisode noctambule de science-fiction (Steady state), nous évoquant l’époque Silur d’un Tarwater à son zénith (Rockslide, Dim star).
Derrière cette mécanique de très haute précision avançant par petites touches, soumise à modulations et dérèglements de tonalité, se dissimulent d’étonnants et captivants générateurs d’images qui nous laissent sur le Cue.
(8.5)
Sébastien Radiguet
Kranky (mai 2007)
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents