Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 00:07

Rolan Vega a beau vivre à Chicago, n’attendez pas de lui qu’il délivre une musique typiquement chicagoanne. C’est avant tout un expert et un passionné de synthétiseurs analogiques, et parallèlement un mordu de cinéma.
C’est donc en toute logique qu’il concilie et fait converger ces deux amours sur ce premier album dont la plupart des morceaux ont été composés pour servir de support sonore à des courts-métrages.
Documentary compile 15 fragments globalement courts (1 à 5 minutes) sur lesquels Rolan développe une idée axée sur un panel de sonorités bien spécifique et le plus souvent restreint. Ainsi explore-t-il les potentialités des synthés vintage sur les épisodes nostalgiques Painted by children, Motion crisiis ou Documentary, BO idéales pour de vieux documentaires télévisés. Ailleurs, c’est en direction de cloches et carillons déformés (le bien nommé Bells of York), rehaussés d’une chorale angéliquesur Viva Myria, que Rolan se dirige.
Un peu plus souvent, il officie dans un registre où nappes instables et nuancées côtoient un bruit urbain mélodique, célébrant ainsi une hypothétique poignée de main entre Brian Eno et Tim Hecker (Surface cleanse, Lense flare one, Nether, Surface cleanser, Morning call, Something wrong with today).
Rolan Vega nous surprend (et nous convainc par la même occasion) à deux reprises en rythmant ses vignettes. D’abord il y a Playlite, doté d’un beat métronomique primaire, d’une basse ronde sous-jacente, de nappes et souffles ondulatoires, qui prend de jolies allures d’hybride digital krautrock/ambient très lunaire. Et puis vient ensuite 4 autiim, sorte de techno engloutie et résonnante, pleine de remous, aux cordes planantes et à la cadence ferroviaire.
En dépit de l’aspect un brin décousu de ce disque, qui donne à entendre de beaux moments et d’autres plus anecdotiques, la démarche tout autant que sa résultante, de part leur caractère peu coutumier, sont tout à fait louables.
(7.0)
Sébastien Radiguet
  
Durée : 40’16
 
Date de sortie : 13 août 2007
 
Community library / Baked goods
 
Plus+
 

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents