Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 22:19

C’est avec une oreille bourlingueuse que Nacopajaz a fait étape au Brésil pour en ramener le sextet Hurtmold, nous offrant ainsi la possibilité de (re)découvrir avec un différé de 3 ans, et agrémenté de 2 inédits, leur quatrième album Mestro.
Un album autour duquel une hypothétique dissertation sans l’évocation du nom de Tortoise est purement inimaginable. La filiation avec le groupe le plus célèbre de Chicago est bien trop évidente pour cela. Dès lors, est-ce donc nécessaire de préciser que l’on se trouve fasse à un post-rock instrumental érudit et quintessencié, où les rythmiques tarabiscotées riment avec souplesse et élasticité, et où les dialogues entre guitares et vibraphone ont quelque chose d’inné.
Bien loin de se laisser embrigader par les influences tentaculaires chicagoannes, Hurtmold fait ressurgir son goût prononcé pour un rock plus incisif et rêche (Chuva negra), sans pour autant renier ses racines latines via l’incorporation de cuivres chaleureux (Sova).
Face à une imagination si canalisée et maîtrisée, Hurtmold doit être considéré plus comme l’outsider que comme le suiveur de la tortue géante.
(8.0)
Sébastien Radiguet
 
Nacopajaz / Discograph
 
Tracklist
01. Mestro
02. Amarelo é vermelho
03. Chuva negra
04. Miniotario
05. Sova
06. Quase 6 de misticismo
07. Musica politica para maradona cantar
08. Kampala
09. Amansa louco
 
Durée : 51’18
 
Sortie : novembre 2007
 
Plus+

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents