Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 21:23
Qui dit Elegi dit élégiaque, tel ce piano esseulé ouvrant ce bal mortifère, dialoguant avec des cordes d’un cinéma Lynchien souillé de sang séché. Sans détour, cette ouverture nous plonge dans les abysses d’un océan obscur, dans les fonds marins que le norvégien Tommy Jansen explore et pour lesquels il se passionne, allant même jusqu’à sampler ce qu’il peut y entendre. Tirant inspiration de ces territoires que la lumière ignore, Tommy tisse des ambiances claustrophobes, hantées de fantômes, faites de nappes et drones flippants, de mâts et coques qui craquent, de métaux qui claquent, de bulles de piano dépressif et de notes caverneuses (violoncelle, corne et mélodica basse fréquence ?). En cours de plongée, une once de clarté perce Interbellum de son doux méli-mélo de notes flûtées et cristallines. Mais ce rai de lumière furtif, cette unique et menue bulle d’oxygène nous replonge rapidement et définitivement dans ces immensités angoissantes regorgeant de cadavres.
Parfait compagnon funèbre et ténébreux du Knive de Svarte Greiner, Sistereis n’a décidément rien d’accueillant ou de rassurant.
(6.5) 
Sébastien Radiguet
  
Miasmah / import
Sortie le 11 juin 2007
 

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents