Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 23:11
Parallèlement à ses multiples projets toujours à même d’étancher sa soif de productivité (Luomo, Uusitalo, Sistol, Conoco), Vladislav Delay sort sous son propre nom et sur son label Huume une musique aux frontières de l’ambiant, du dub et d’une expé accessible, qui prédispose à une plongée en pleine torpeur.
A l’image de ses prestations scéniques se déroulant dans un calme religieux, montrant un homme appliqué et absorbé, Whistleblower avance par petites touches (le développement des morceaux s’étend jusqu’à 13 minutes). Nappes léthargiques, basses rondes et abyssales instaurent un climat ample et hypnotique sur lequel se greffent, suivant des lois architecturales réfléchies, samples morcelés, douceurs réverbérées et projections électroniques distordues.
Parfois, ces incursions syncopées dessinent des contours rythmiques, peu à peu identifiables, venant briser le givre ambiant et réflexif.
Une bande son pour déambuler, par une pleine nuit froide, dans une mégalopole déserte et éclairée aux néons.
(7.5) 
Sébastien Radiguet
 
Date de sortie : 7 mai 2007
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents