Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 21:23
Après une poignée d'albums ambient plus ou moins obscurs (les macabres Xela et Svarte Greiner ou le rêveur Mokira), Type s'octroie le droit de signer City center, un tandem d'artistes légèrement siphonnés baignant dans le même New York animalier et foutraque que celui d'Animal Collective ou mieux, de son échappée solitaire Panda Bear.
Et même si de prime abord, dans leur façon d'échafauder des voiles brumeux à partir de matériaux électroniques désintégrés et de guitares retravaillées, de chanter d'une voix lointaine et noyée dans l'écho, le tandem conduit par Fred Thomas et Ryan Howard nous renvoie plutôt à un Benoît Pioulard azimuté et délesté d'une once de mélancolie, on se rend très vite compte que le parallèle avec notre Panda préféré est plus pertinente.
En effet, très souvent cette pop voilée et cramée par un surplus de soleil dévie vers une forme de tropicalisme psychédélique rehaussé de parcelles de flutes, vibraphone et gamelan, où les voix se démultiplient, se font foldingues, où les percussions sommaires (tambourin, entre autres) et les programmations rythmiques chétives arborent une attitude résolument primaire (de primate ?), pour ne pas dire tribale.
Loin d'être erronée mais forcément réductrice, la ressemblance est assez flagrante sur Bleed blood, titre qui nous rappelle avec délice les jams d'Animal Collective dans leur penchant le plus liquéfié (et l'attirance pour le maëlstrom sonore est même vivement partagé sur le final de Young diamond !)
Mais l'album recèle aussi ses intermèdes dénués de toute accroche poppy, notamment lorsque les voix s'étiolent au point de filer le parfait accord avec les vastes plages vaporeuses que sont Cloud center et You are a force.
Avis donc à tous ceux qui pensaient que les cinoques Animal Collective et la coqueluche Panda Bear avaient fait le tour de la question : un détour par ce City center n'a rien de superflu et s'avère même être très digne d'intérêt.
[8.0]
Sébastien Radiguet

City center :
Open/House

Tracklist :

01. Killer whale
02. Open/House
03. Life was a problem
04. Gladest
05. Bleed blood
06. Cloud center
07. Your are a force
08. Summer school
09. Young diamond
10. Unfinished hex

Durée : 41'50
Sortie : mai 2009
Label : Type records

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents