Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 21:51
Avec une troupe qui affiche des influences aussi disparates que Prince, Amon Düül II, Hot Chip, Gwen Stefani, Pulp, Boards of Canada, Pere Ubu, Danielson Family, Scritti Politti, The Blow ou Pink Floyd, on est en droit de s'attendre à l'inattendu. Et c'est à peu près ce que dissimule ce rafraîchissant OMNI.
Alors quand Fol Chen commence par nous chantonner des " Don't follow me " en compagnie du nasillard et râpeux Raymond Raposa (aka Castanets), notre curiosité mêlée d'insubordination nous pousse à poursuivre. Sans plus attendre, No wedding cake embabouine : on croît presque à une plaisanterie FM, mais très vite on prend conscience qu'on à affaire à un fac-similé de Hot Chip qui aurait convié des choeurs féminins et les cocottes funky de Prince pour dériver vers un final électro-pop digne d'un Postal Service en forme olympique, ni plus ni moins.
Atypique et constamment surprenant, Fol Chen poursuit avec une incitation à l'oisiveté (You and your sister in Jericho), où boîte à rythme cheap, pedal steel à l'exotisme ostensible et douce trompette ensoleillée sont autant d'appels à un farniente au milieu de vahinés. Et puis, des programmations rythmiques déchainées et crachotantes déboulent, fermement décidées à nous sortir de cette passagère torpeur.
Inclassable et adepte du zigzag musical, la troupe se prend (encore) pour un Hot Chip malicieux jammant avec les cuivres de l'harmonie municipale de votre bled (The idiot), se montre presque aussi allumé que Gang Gang Dance, aidé en cela de percus qui tabassent sévèrement, de synthés clinquants, bizarroïdes et vaguement arabisants (Winter that's all). Tout aussi étrange et délectable, mais plus ralenti, The longer u wait (qui débute comme le Solid des Dandy Warhols, mais dans le coma), hypnotise de ses guitares désaccordées et claviers patraques. Frais et jovial, Cable TV signe le rassemblement de Black Box Recorder, Hot Chip, Cornershop et son sitar d'indophile, unis pour une cause commune : concocter un hybride funky - r'n'b irrésistible et raccoleur.
Avec un final sonnant comme si Jim Noir s'était attelé à la composition d'une ballade insulaire (qui aura très vite fait de se faire botter le cul), on frôle un sans-faute dans ce gouleyant melting-pot.
[8.0]
Sébastien Radiguet

Tracklist

01. The believers
02. No wedding cake
03. You and your sister in Jericho
04. The idiot
05. Red skies over garden city (The ballad of Donna Donna)
06. Winter, that's all
07. Cable TV
08. Please, John, you're killing me
09. The longer u wait (Version)
10. If tuesday comes

Durée : 41'40
Sortie : février 2009
Label : Asthmatic kitty / Differ-ant

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Marie 09/04/2009 20:47

Des références intéressantes (Gang gang dance, Postal Service, etc.), ça donne envie de découvrir cet album!

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents