Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 20:59
Tangtype est l'aventure sonore intactile d'un couple idyllique. Elle, Julie Cambier, est perchée sur un nuage et y chante d'une voix douce et frémissante, aérienne et assurée. Ce nuage par définition mouvant, c'est Lui, Jean-François Brohée, qui l'esquisse, lui donnant des allures d'amas abscons, où s'entrecroisent textures numériques étirées, doucement abrasives ou soumises à des spasmes incontrôlés, des guitares profondément déconstruites, des débris digitaux disloqués qui pourraient tenir lieu d'ossature rythmique, mais préfèrent papillonner en toute liberté.
Dans ce paysage en mouvement perpétuel, hautement numérique mais empreint de poésie, divagation et égarement sont garantis. C'est à peine si le chant, séraphique et fragile, nous sert de points d'attache et de repère. Et pourtant, à de rares occasions et pour de courts instants, des boucles distinctes et gracieuses se dessinent, évoquant la folie douce de Juana Molina (Lulled by a rubbery sweep), la guitare reprend ses couleurs et tonalités originelles, se montre hispanisante, hésitant entre bossa et flamenco rythmé de percussions à mains (Unwinking transmission). Mais très vite, l'abstraction revient au galop, s'assimile un peu à celle d'Avia Gardner ou de Désormais, tout particulièrement sur la micro-symphonie Downward aux textures grésillantes, aux violons intensément déconstruits.
Après un tombé de rideau de nappes abrasives digne de Fedaden, derrière lequel on perçoit d'exquis entrelacs de basse et de guitare, La reine du sandwich nous renvoie non seulement à sa nature multi-couches, mais aussi au caractère convivial d'un repas partagé par le biais de field recordings faisant la part belle aux couverts et au brouhaha de gens attablés.
Et puis la poésie retombe d'un cran, l'altitude aussi, sur 8 minutes de Connories en pagaille, foutraques et récréatives, sorte de petit capharnaüm tout droit venu d'une improbable cuisine de tribu africaine, où l'on aurait entreposé percussions de fortune, objets de récupération (casseroles ?), boîtes à musique et pianos à pouce.
Un dénouement non indispensable mais assurément à part, pour un disque qui l'est tout autant, et dont il convient de souligner l'illustration poético-graphique très à-propos, signée de la main délicate d'Astrid Yskout.
[7.5]
Sébastien Radiguet

Tracklist

1. Flake_Out (1:51)
2. Qudra (3:33)
3. Don't feed blue... See everything through rose-coloured spectacles (6:04)
4. Blank, lackluster eyes... Data takes over (7:14)
5. Lulled by a rubbery sweep (1:55)
6. Unwinking transmission (7:40)
7. Downward (7:00)
8. 'La reine du sandwich' (5:12)
9. Connories en pagaille (7:34)

Durée : 48'00
Sortie : mars 2008
Label : Humpty Dumpty

Plus+
L'espace MySpace de Tangtype
L'espace MySpace du label Humpty Dumpty

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans CHRONIQUES ALBUMS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents