Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 09:56


Sébastien Radiguet
Top 2008 :

01. Tape : Luminarium (Häpna)


Point culminant indubitable de la discographie du trio électro-acoustique Tape, Luminarium croise avec un pouvoir évocateur atterrant les ambiances polaires et mystérieuses de Skyphone, les tissus guitaristiques naturalistes et contemplatifs de Mountains, et les mélodies cycliques et aériennes du tandem Phelan & Sheppard. Ni plus ni moins, c’est-à-dire tout bonnement magnifique.

02. The Dodos : Visiter (French kiss)


Une guitare hautement inspirée, des percussions diaboliques au primitivisme jouissif, et des harmonies vocales voltigeuses : ils n’en fallait pas davantage à Visiter pour sonner comme LE grand courant d’air frais, libérateur et extatique de l’année.

03. Leila : Blood, looms and blooms (Warp)


Toujours aussi singulière, l’iranienne exilée Leila Arab continue son chemin tortueux creusé d’une absence longue de 8 ans. Une attente qui se solde par un album au casting remarquable (la soeurette Roya, Luca Santucci, Martina Topley-Bird, Terry Hall et la diva Seaming To), alternant ambiances féériques un rien baroques, électronique alambiquée tour à tour mélancolique et lumineuse, et rage exprimée à coup de distorsions noisy. Un dédale d’émotions contrastées et de richesse sonore.

04. The Notwist : The devil, you and me (City slang)


Qu’on se le dise : The devil, you and me n’a pas à rougir face à son grand frère Neon golden, et The notwist n’a pas de réel équivalent dans le paysage musical actuel pour pondre des chansons électro-pop impérissables et baignées d’une mélancolie aussi grisâtre.

05. Skyphone : Avellaneda (Rune grammofon)


Après "Fabula", et dans un registre voisin des suédois Tape, le trio danois prouve une fois encore qu’il excelle en matière de tissage électro-acoustique. Du travail d’orfèvres rêveurs, pointilleux et pointillistes.

06. Why? : Alopecia (Anticon)


Avec nonchalance et coolitude, Why explose les barrières entre pop érudite, folk déglingué et hip-hop blanc-bec. Anticon-formiste à souhait, la bande à Yoni Wolf propose une oeuvre dense et malicieuse, aux multiples tiroirs, dans lesquels se sont planqués Beck, Pavement, Brian Wilson et bien d’autres encore.

07. Rudi Arapahoe : Echoes from one to another (Symbolic interaction)


Comme surgi de nulle part, ou plus exactement des méandres d’un esprit torturé et songeur, ce premier album hanté mêlant ambiances crépusculaires, chant céleste et instrumentation classique (piano, violon, harpe) ravira à n’en pas douter les amateurs d’une vaste clique spirituelle et spectrale regroupant Deaf Center, Helios, Max Richter, The Balustrade Ensemble, Jacaszek et consorts.

08. Foals : Antidotes (Sub pop)


La vingtaine fraîchement entamée, le quintet d’Oxford fait se converger avec brio et insolence l’urgence du punk, un certain esprit cold-wave, la chaleur syncopée et cuivrée du ska ; le tout relevé de pointes occasionnelles et bienfaitrices d’électronique. Comme si leur vie en dépendait, ils jouent avec une énergie et une pertinence que beaucoup d’esbroufeurs maniérés de leur génération doivent sérieusement jalouser.

09. Immune : Not until morning (Eglantine records)


Deux ans après Sound inside, ils remettent le couvert de la délicatesse et du raffinement, s’imposant définitivement comme la plus louable des réponses françaises aux Hood et Talk Talk d’antan.

10. Pivot : O soundtrack my heart (Warp)


Rappelant indéniablement le post-rock intello et harmonieux de Tortoise, celui plus mathématique et bastonneur de Battles, le prog-rock cosmique des 70’s paré de synthés vintage, ce O soundtrack my heart impressionne par son énergie canalisée, son intelligence et son esprit visionnaire.

11. Max Richter : B.0. Valse avec Bachir (Delabel)
12. Max Richter : 24 postcards in full colour (Fat cat)
13. Portishead : 3rd (Island)
14. Benoit Pioulard : Temper (Kranky)
15. High places : s/t (Thrill jockey)
16. Depth Affect : Hero crisis (Autres directions in music)
17. Gang Gang Dance : Saint Dymphnia (Warp)
18. Low in the sky : We are all counting on you, William (Abandon building, 2007)
19. Thousand & Bramier : Go typhoon ! (Arbouse recordings)
20. Windsor for the derby : How we lost (Secretly canadian)

Top 3 EPs

NLF3 trio : Echotropic (Prohibited)
The organ : Thieves (Talitres)
François & the Atlas Mountains : Brother ep 2x7’’ (Lejos discos)

Benoît Richard Top albums 2008 :

01. Portishead - Third


De prime abord, plus sauvage, plus âpre, plus rêche que tout ce qu’on a entendu par le passé, "Third" se laisse finalement apprivoiser pour dévoiler toute sa richesse harmonique, ses ambiances claires obscures et sa beauté ténébreuse que l’on appréciera tout long des 11 titres l’album.

02. The Dodos : Visiter


Porté par des harmonies vocales splendides et des arrangements incontrôlables, "Visiter" inspire le respect et l’admiration de bout en bout.

03. The Last Shadow Puppets : The Age Of The Understatement

The Last Shadow Puppets réussit un coup de maître avec 12 titres totalement indispensables qui, en plus de nous replonger dans les années 60 londoniennes, nous donnent un sacré aperçu du sens de la mélodie et des arrangements des deux compères à la tête du projet.

04. Glass Candy : Beat box


En mélangeant les genres pop, disco et new wave, Glass Candy rappelle ainsi à notre bon souvenir les pires (donc les meilleures !) musiques de l’époque dans un gros milk-shake synthétique incluant en vrac les B.O. au kilomètre de séries type "Magnum" ou "Miami Vice" mais également la BO du premier "Rocky" ou encore les musiques de Howard Shore pour Cronenberg...

05. MGMT : Oracular Spectacular

Une vraie brocante ce "Oracular Spectacular". On y trouve de tout. Et surtout des gros bouts d’années 70 : du glam rock, des plans disco façon Bee Gees sous amphétamines ("Electric Feel"), du psychédélisme en veux-tu en voilà ("4th Dimensional Transition", "The Handshake"…) du folk rock ("Pieces Of What")... et tout ça, sans la moindre sensation de redite tout au long des 40 minutes que dure l'album.

06. Get Well Soon : Rest Now, Weary Head ! You Will Get Well Soon


Bande originale d’un film imaginaire, valse enivrante aux accents salves,  "Rest Now, Weary Head…" est inconstablement la belle suprise pop/rock de 2008 tant cet album renferme en lui tout ce qui fait le sel et le charme d’un très grand disque. (la chronique complète + l'album en écoute)

07. Santogold : Santogold

Emmené par la belle Santi White, Santogold mixe allégrement et sans retenue electro, rock, reggae, hip-hop, punk, new-wave, dance... dans un disque tonique et irrésistible dont il paraît difficile de se séparer au bout de trois écoutes.

Leila : Blood, looms and blooms
 
Epaulée notamment par sa soeur Roya Arab, par Martina Topley Bird ou Terry Hall (The Specials) au chant, Leila sort de son chapeau ses plus belles chansons, ses musiques les plus ouvertes jamais composées. Et sûr que si cet album était sorti 10 ans auparavant il figurerait aujourd’hui parmi les classiques du trip-hop.

09. Lonely Drifter Karen : Grass Is Singing

Véritable fontaine de douceur, d’un grande richesse mélodique et harmonique "Grass is singing" met en scène un tas de choses (accordéon, ukulélé, piano, chœurs…) au service d’une fête foraine campagnarde aux accents folk nostalgiques... très beau.

10. Shugo Tokumaru : Exit

Si le folk baroque et bricolo de Shugo Tokumaru dégage une certaine forme de naïveté et une douce poésie emprunte de mélancolie, "Exit "n’en n'est pas moins un album bigrement complexe et bien foutu dans lequel on découvre une palette musicale sacrément variée et très chatoyante... (la chronique complète + 3 titres en écoute)

11. Metronomy - Nights out
12. Tobacco - Fucked up friends
13. Poni Hoax - Images of Sigrid
14. Girls in Hawaii - Plan your escape
15. Depth Affect - Hero crisis
16. T. - bau
17. Syd Matters - Ghost Days
18. Sébastien Tellier - Sexuality
19. Quiet Village - Silent Movie
20. Ratatat - lp3
 


Les Tops Albums 2007
Les Tops Albums 2006

Partager cet article

Repost 0
Published by ondefixe - dans Top Albums 2008
commenter cet article

commentaires

sourdoreille 02/01/2009 11:26

L'équipe de Sourdoreille s'est également prêté au jeu des tops 2008 : Le top album : http://www.sourdoreille.net/webzine/rubriques/mange-disques/article-top-albums-2008/ Le top concert : http://www.sourdoreille.net/webzine/rubriques/humeurs/article-top-concerts-2008/ A suivre : le top chanson et le flop concert !

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents