Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 22:29
cecilia.jpg
Dans la famille Explosions in the sky (que l’on pourrait étendre à Below the Sea, Destroy all Dreamers...), vous voulez le petit frère ? Allez donc piocher chez Cecilia Eyes. Après un Ep Echoes from the Attic signalé dans ces pages, le quatuor belge poursuit sa route la tête dans les nuages, s’attachant à délivrer un post-rock instrumental de facture traditionnelle, à réserver aux nostalgiques d’un genre déjà bien consumé.
N’abusant pourtant pas du cliché maintes fois ressassé des montagnes russes, et bénéficiant d’une production bien léchée imputable à Pierre Vervloesem (l’homme derrière les manettes de dEUS), Cecilia Eyes peine un peu à se détacher de balises bien codifiées. Ainsi retrouve-t-on des guitares planantes, délayées et réverbérées à souhait, avec souvent une ligne claire à l’horizon, une basse ronde et profonde, une batterie cavaleuse qui fait des vagues et vagabonde allègrement. Comme chez les texans suscités, le caractère cinématographiques de leur musique se voit souvent doublé d’une pointe d’héroïsme, et contient son lot de nuages électrisés, de murets de son tremblotants et d’éclairs qui découpent le ciel.
C’est peut-être finalement, toute section rythmique dehors, sous l’impulsion d’un piano élégiaque (Farewell she whispered), que les yeux de cette Cecilia dévoilent une personnalité attachante.
(7.0)
Sébastien Radiguet
 
Depot214 records / import
 
Tracklist
01. Flags
02. Too late for a porn movie
03. Shift/kill
04. One million whales
05. Clocks
06. Song for Alda
07. Our longest winter
08. Peter Star (My father-in-law’s secret)
09. Farewell she whispered
 
Durée : 59’37
 
Sortie : novembre 2007
 
Plus+
Le site officiel du label Depot214

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Wikio - Top des blogs - Musique
http://www.wikio.fr

Archives

Articles Récents